Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Un esprit sain dans un corps sain. Vivez l'instant présent sereinement.


La pensée juste

Publié par Attitudezen sur 7 Mai 2007, 13:02pm

Catégories : #Bouddhisme tibétain

Ensuite, il y a la pensée juste.

Le terme peut paraître un peu dogmatique, c’est-à-dire qu’il y aurait une manière de penser juste et une manière de penser fausse. Mais en fin de compte, ce qui est compris sous le terme de pensée juste, ce n’est pas du tout une pensée dogmatique ou une pensée intellectuelle, c’est au contraire une pensée qui est l’expression de l’ éveil, de la compréhension juste.

C’est donc une pensée qui va être essentiellement l’expression du c’ur, de la compassion, de la bienveillance. Ce sont les deux principaux aspects de la pensée juste.


D’ailleurs, cet octuple sentier ne caractérise pas seulement la voie du petit véhicule. C’est aussi la voie du bodhisattva parce que ce que nous appelons pensée juste, c’est la pensée de compassion : c’est être préoccupé par la question de savoir comment aider tous les êtres à résoudre leurs souffrances, éprouver de la sympathie pour ces êtres, se donner les moyens de pouvoir les aider, donc développer ce que nous appelons dans le bouddhisme les moyens habiles tels que l’intuition, la sagesse, les connaissances et l’expérience nécessaires pour pouvoir aider les personnes en difficulté de différentes manières ; à tel point que le bodhisattva est souvent représenté avec plusieurs bras et chacune de ses mains tient plusieurs instruments qui, tous, ont pour fonction d’être une aide pour les êtres qui souffrent.

C’est aussi la pensée de bienveillance, qui ne consiste pas seulement à soulager la souffrance, mais aussi à rechercher à contribuer au bonheur des autres et à s’en réjouir.

La pensée juste, c’est aussi éviter les pensées négatives telles que les pensées d’envie, de jalousie. C’est penser que ce qui survient à l’autre, c’est comme si cela m’arrivait à moi, c’est-à-dire que si l’autre est dans la souffrance, j’ai de la sympathie pour lui et j’essaie de soulager sa souffrance. S’il a du bonheur et de la joie, je ne vais pas être jaloux ou envieux, mais je vais me réjouir à sa place et son bonheur devient le mien.

La pensée juste, c’est vraiment beaucoup plus une pensée qui ne crée pas de séparation entre moi et les autres, qu’une pensée juste opposée à une pensée fausse. Le juste dans la pensée juste, c’est la justesse d’une pensée qui est en harmonie avec la réalité fondamentale de notre existence, non comme séparée de celle des autres, mais au contraire de plus en plus proche et en unité, en harmonie avec celle des autres.

Roland Yuno Rech
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents