Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Un esprit sain dans un corps sain. Vivez l'instant présent sereinement.


Qui était le premier Bouddha ?

Publié par Attitudezen sur 7 Mai 2007, 12:51pm

Catégories : #Bouddhisme tibétain

Il y a 2.540 ans de cela, le jour de la pleine lune de Baisakh (Mai-Juin), Siddartha Gautam naquit à Lumbini dans les plaines du Sud du Népal.

 
Avant sa naissance, sa mère, la reine Maya Devi, avait rêvé d'un éléphant blanc, un heureux présage annonçant l'arrivée d'un grand évènement dans un futur proche.


Comme l'imposait la pratique courante de cette époque, la reine Maya Devi enceinte se rendit chez ses parents pour mettre l'enfant au monde. Elle et son entourage se trouvaient seulement à mi-chemin, or les douleurs de l'enfantement ne lui permirent pas de se rendre au-delà d'une jungle épaisse.

De douleur, elle se cramponna au feuillage d'un grand arbre dont on dit qu'il
s'inclina afin d'aider à concevoir l'enfant lumineux. Le bébé était né de la naïveté de Maya Devi, et l'enfant fit instantanément sept pas dans chacune des 4 directions. Des fleurs de lotus éclorent à chaque endroit précis où l'enfant avait marché.


Dès le retour de l'entourage à Lumbini, le père ravi, Roi Suddodhan, prit immédiatement conseil auprès des astrologues royaux au sujet de la destinée de l'enfant rayonnant. Ils prédirent que l'enfant était destiné à devenir soit un grand roi soit un grand saint renonçant à la royauté.


Alarmé par cette prédiction le roi confina le Prince dans le palais, lui offrant tous les plaisirs auxquels ses sens risquaient d'aspirer. Ultérieurement, il fut marié à une princesse magnifique, Yasodhora, de qui Siddharta eut un fils, Dahul.


Un jour, avide d'une immense curiosité de connaître le monde extérieur, le prince Siddartha se glissa hors du palais en compagnie de son valet le plus intime. Sur son chemin, il se trouva confronté à la vue d'un homme malade, d'un vieillard, d'une procession funéraire transportant le mort sur le lieu de crémation ainsi qu'à celle d'un ascète s'efforçant de transcender les souffrances qui affligent les êtres humains.


Perturbé par cette prise de conscience des souffrances du monde, il retourna au palais. Le faste royal et l'extravagance entouraient sa personne de nouveau. Mais il était tout simplement incapable d'oublier les scènes de misère qu'il avait pu voir dans la rue, au dehors.


Il s'en trouva si tourmenté, qu'une nuit, il s'échappa du palais, à la recherche des différentes voies menant l'espèce humaine au salut. Derrière, il laissa sa famille, la félicité royale et tout ce qu'il avait pu avoir au palais. Il était alors âgé de 29 ans.


A la suite de sa renonciation au monde, il erra d'un lieu à l'autre, suivant l'instruction de nombreux professeurs érudits. Cependant aucun ne fut en mesure de répondre à l'objet de sa quête que constituait la fin suprême de toutes les souffrances humaines.


Néanmoins il persévéra sans son mode de vie austère durant 6 années, qui le réduisirent quasiment à un squelette. N'ayant rien obtenu de sa pratique ascétique, il abandonna "l'austérité", accepta une assiette de riz au lait offerte par un jeune Bhramane nommé Sujata, et s'installa dans une grotte paisible pour y amorcer une méditation sur lui-même.

 

La terre trembla et la voix du Bouddha antérieur lui demanda d'aller méditer à l'ombre d'un arbre Bodhi (éveillé) proche.



 

 

 


 

 

 

 

 

 

                       

Photo : L'arbre de La Bodhi, sous les branches duquel le prince Siddhârta a atteint l'illumination. Il fut ensuite connu sous le nom de Bouddha

 

 

Il s'assit, décidé à ne pas bouger avant d'avoir atteint le but de sa destinée.


Tandis qu'il méditait, le féroce Mara le démon envoya tout d'abord ses filles pour séduire soi disant le Bouddha. Les jolies femmes vampires firent de leur mieux pour le tenter mais il resta indifférent à leurs actes voluptueux. Puis le démon envoya une armée d'âmes diaboliques afin de l'effrayer, mais elles aussi durent s'en retourner sans succès. Après avoir réussi ces épreuves difficiles, Siddharta parvint à l'illumination ainsi et devint enfin le Bouddha.


Il toucha la terre de sa main droite, la prenant ainsi à témoin de sa remarquable réussite. Comme signe d'acquiescement la terre trembla et Siddharta devint donc le Bouddha le jour même de son 35ème anniversaire. Cette position précise de la main touchant le sol est appelée Bhumisparshamudra, symbolisant l'instant où Siddharta Gautam devint Lord Bouddha.


Après avoir atteint l'éveil, il voyagea beaucoup afin d'enseigner ce qu'il avait appris au cours de sa méditation.

Dans un petit village près de Bénarès (Varanasi : India), il rencontra 500 Rishis (ermites) en pénitence. Là, à Sarnath, le Bouddha prêcha la voie suprême menant au salut, tournant ainsi la "Roue du Dharma" (voir photo ci-dessous)





 


 

 


         

Après avoir prononcé le premier de ses sermons à Sarnath, il erra dans la région et ses alentours, enseignant les connaissances éternelles qu'il avait acquises après une période de longue pénitence. Il convertit même ses parents, sa femme, et son fils au bouddhisme.


A l'âge de 80 ans, il atteignit Kushi Nagar (India). Là, il demanda à son disciple le plus proche, Ananda, de préparer son bûcher funéraire. Comme il approchait de la mort, la population locale comme les dirigeants vinrent lui rendre hommage.


La nuit de la pleine lune, il respira une dernière fois pour atteindre le Nirvana, la mort corporelle. Le jour de pleine lune où il trépassa était le jour de son 80ème anniversaire de naissance et le 45ème anniversaire de sa vie d'éveillé. C'est pourquoi le jour de la pleine lune de Baishak est béni des 3 évenements suivants : sa naissance, l'Éveil et le Nirvana.






  

 


  
                




Photo
: Bouddha atteint le Nirvana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents